Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Benbouzid menace les écoles privées : Enseignez en arabe ou fermez !

Le ministre algérien de l’éducation l’a dit et répété : «Les établissements privés qui fonctionnent dans ce cadre et qui se soucient d’abord et avant tout de l’intérêt de l’enfant en appliquant les programmes nationaux et en adoptant la langue arabe comme principe fondamental d’enseignement bénéficieront de toute l’aide et l’intérêt du ministère de tutelle».
Pour M. Benbouzid, l’intérêt de l’enfant algérien réside dans la langue arabe. Ce même enfant qui, une fois qu’il aura obtenu son Bac et rejoins les bancs des facs devra se reconvertir au français s’il souhaite devenir informaticien, médecin …

L’arabisation et le système fondamental ont déjà fait des générations de sacrifiés, des sortes de cobayes sur lesquels les différents gouvernements (d’un même parti) ont tenté en vain de créer un pays « arabe ».
Des milliers d’étudiants squattent aujourd’hui les bancs de la première année à l’université, un échec causé essentiellement par des problèmes de langue.
En invitant les établissements privés à rejoindre les rangs de l’arabisation, M. Benbouzid les a menacé au passage de fermeture : « Appliquez les lois, le gouvernement vous aidera, ne m’obligez pas à faire usage de la loi ». M. le ministre sait-il au moins que le but des parents qui inscrivent leurs enfants (plus de 23 000 élèves) dans des écoles privées le font justement pour les éloigner des programmes nationaux et de la langue arabe ?
Ces parents (tous les parents) ne croient plus en ce pays, ils veulent voir leurs enfants partir étudier ailleurs.
Pour les écoles privées, appliquer la loi revient donc à disparaître. En effet, si l’enseignement n’est plus donné en français, pourquoi les parents payerait-ils cher pour ce qu’il peuvent avoir gratuitement ? Serait-ce là le but du gouvernement ? Fermer ces écoles sans se mouiller !?

Après celle des méchants établissement privés, la dernière trouvaille du ministère de l’Education nationale est d’habiller les élèves garçon en bleu, et les filles en rose. Voila une annonce digne d’un dessin animé japonais. Tant qu’à faire dans le misogyne, offrons des camions de pompiers aux meilleurs élèves garçon, et des poupées barbie aux filles. Les classes tenues par un enseignant homme seront peintes en bleu tandis que celles tenues par des femmes seront peintes en rose (Le rose va faire un tabac).

Voila une mesure digne de la grande époque du communisme, avec un soupçon de ridicule ça en devient presque drôle. On cesse de rire lorsque l’enfant qui porte cette blouse bleue ou rose dit « Mama fi el matbakh » (maman à la cuisine), phrase que l’on retrouve dans les premières pages du livre scolaire de la première année, pour bien commencer l’éducation …

Par A.Z http://www.la-kabylie.com/article-458-Benbouzid-menace-les-ecoles-privees-Enseignez-en-arabe-ou-fermez-.html)

.
 

hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde